Le mois dernier, nous avons vibré au rythme des Wodapalooza! Les WZA est le deuxième plus gros CrossFit event après les Games. En plein Miami en janvier, au soleil autant vous dire qu’ils sont tous rentrés très nostalgiques. Pas moins d’une quinzaine de Français ont réussi à se qualifier là bas:

Jessica Vetter, Alizée Andreani et Jessica Sanki en intermédiaire; Marion Perrouault, Elise Labrunie, et Tina Moeglin en RX; Alexandre Jolivet en Master 35-39, Yohann Gigord en Individuel, David Lenouvel, Elie Margerin et Juliand Festor en Intermédiaire et  Willy Georges, Guillaume Magnouat et Antoine Gasparini en Elite.

Nous avons eu la chance de pouvoir échanger les French Pigs (ce nom aurait il un rapport avec leurs diets extrêmement pointues?)

14705079_198793657253381_6099462006861987840_n

Comment est née la Team French Pigs?

Willy: Elle est née assez rapidement à vrai dire. On a entendu parlé des Wodapalooza une semaine avant la date à laquelle il fallait rendre les wods, et comme on se parlait déjà beaucoup tous les trois, on s’est donc motivés à tenter notre chance.

Guillaume: A force de se retrouver sur diverses compétitions, on a fini par sympathiser et se lier d’amitié !!

Antoine: Une semaine avant la fin des qualifications pour les Wodapalooza, je reçois un message de Willy qui nous propose de nous inscrire tous les 3. Dans un premier temps on hésite un peu en voyant les 10 wod de qualifs à faire en 6 jours ! Surtout que Guillaume était en passe de se qualifier pour les Dubai et qu’il lui restait un dernier wod à faire. Finalement, on s’est motivés car on savait qu’on avait notre chance.

Pourquoi les Wodapalooza?

W: Les Wodapalooza, car c’est Miami, les Etats Unis et le deuxième plus gros événement de Crossfit après les Games ! Et on avait vu les photos et vidéos de l’édition 2016, ça donnait déjà des frissons !

G: Parce que c’est l’une des plus grosses compétitions connues au monde où se retrouvent les plus grands athlètes, mais c’est surtout un énorme festival qui fête le Fitness dans une ambiance de folie.

A: Je pense que c’est une des plus grosses compétitions au monde après les Games, le niveau est incroyable avec les meilleurs athlètes de la planète, c’était un vrai challenge pour nous 3. Et puis partir en Janvier à Miami, ça fait vraiment du bien !

2016wza-day-2-js-10149586be0a1da93a

3 potes, 3 boxs, 3 coins de la France, quel est le secret pour qu’une équipe qui ne s’entraîne pas ensemble au quotidien fonctionne?

W: On est tous les trois des passionnés de CrossFit, des compétiteurs (on se voit souvent en compétition), on s’entend super bien et surtout on est amis ! Ce qui fait qu’on communique beaucoup entre nous via une conversation groupée. On y parle de tout et de rien, de nos entraînements, des Wods qu’on a fait ou que l’on va faire, des temps qu’on a fait également, et on se chambre beaucoup ! Et quand on se voit, on adore s’entraîner ensemble car cela nous pousse tous les trois, et pour ma part j’apprends beaucoup à leurs cotés, car en plus d’être d’excellents compétiteurs, ce sont de super coachs !

G: Il faut dire qu’on reste énormément connectés entre nous, on échange constamment sur nos entraînements. Mais ce qui nous lie avant tout c’est notre passion, pour le reste on ne se prend pas la tête !

A: Les qualifs se sont faites en individuel donc il n’y pas eu d’impact, de plus on s’envoie très souvent des wods avec nos scores.

Comment avez vous fait pour vous soutenir dans les qualifications?

W: Ah c’est très simple : c’était une sorte de mini compétition entre nous lol. On a fait que se chambrer et se motiver tous les trois, mais ce fut un véritable sprint car on a eu que quelques jours pour faire les 10 wods !

G: Comme je l’ai dit en se parle en permanence, on s’encourage à distance, on essaie de se battre les uns les autres ce qui nous fait nous dépasser sans cesse et crée de nouveaux challenges.

A: Je pense que c’était très mental d’enchaîner les wods de qualif de cette façon, surtout pour Guillaume qui a tout fait en 3 jours :’) ! Willy les a bien répartis au cours de la semaine sauf certains un peu a l’arrache :’) et pour ma part j’ai tout fait rapidement une première fois, j’ai refait deux fois le complex au snatch car déçu de a première perf et les 40 strict hspu for time.

15538535_1728985760460850_2641062758535135232_n1

Quand vous avez appris votre qualification, comment l’avez vous vécu?

W: Le soir avant de me coucher, j’avais regardé notre classement et on était dans les 30, et sincèrement vu les équipes inscrites, je m’attendais à ce qu’on y soit plus le lendemain… Alors quand j’ai regardé le classement le lendemain, je n’y croyais vraiment pas, en Elite c’était vraiment une belle surprise ! (a la base il fallait choisir entre s’inscrire en Elite/Rx ou Intermediaire/Scaled, puis de 0 à 30 vous étiez qualifiés en Elite et de 30 à 75 en Rx, pareil pour l’autre catégorie)

G: Comme on peut s’y attendre, nous étions super excités d’être qualifiés en élite avec les plus grands noms du CrossFit, on n’arrêtait pas d’en parler !!

A: Petit réveil pipi au milieu de la nuit, obligé de checker le classement, on finit 24ème je crois pour 30 qualifiés en équipe. C’était vraiment incroyable lorsque cela s’est confirmé avec le mail suite aux vérifications des vidéos.

Avez vous réussi à vous entraîner ensemble avant la compétition?

W: Oui on a eu la chance de pouvoir s’entraîner à CrossFit Louvre à Paris (que l’on remercie pour leur accueil toujours au top!) puis on s’est entraîné à CrossFit Vida Brickell à Miami les quelques jours avant la compétition.

Une fois sur place, quand vous avez découvert vos heats, le lieu de la compétition, quels ont été vos ressentis?

W: C’était juste énorme… c’était plus grand et plus fou que tout ce qu’on pouvait imaginer ! De par les athlètes présents, que de par l’organisation ou encore les infrastructures. Mais on s’est vite mis dedans car on savait qu’on était en Elite, et on n’avait pas envie de se prendre une gifle à chaque wod !

G: Une excitation grandissante se faisait bien sur ressentir, comme des (gros) enfants à DisneyLand. On se sentait à la fois excités et chanceux de pouvoir woder aux côtés de tels athlètes !

A: Woder dans le heat à coté de Sam Dancer sa n’a pas de prix 😉 Le lieu est incroyable un parc à coter de la mer, 3 stades différents, un vrai festival, et une organisation millimétrée.

Aviez vous une stratégie sur les wods, parliez vous entre vous des cuts ou de la manière d’aborder chaque épreuve?

W : Oui on a beaucoup parlé stratégie entre nous ! On a essayé à chaque fois de gérer au mieux les wods avec nos forces et nos faiblesses.

G: Heureusement pour nous il n’y a pas eu de cut ^^. On a essayé d’être le plus juste sur la répartition des wods en fonction des qualités et des défauts de chacun.

A: Avant chaque wod on essayait de mettre en place la meilleure stratégie possible, parfois ça a bien marché, parfois moins ^^

15877398_1399050750127057_9059945726628331520_n

Votre meilleur souvenir de la compet? (Les burgers et les bières ça compte pas 😉 )

W: Bon alors si on enlève les burgers, les glaces et les bières… lol Non plus sérieusement je dirai qu’il n’y en a pas qu’un mais plusieurs… De pouvoir woder aux côtés de mecs qui font les Games chaque année c’est juste super ! Mais pour ma part, l’ensemble de notre séjour et de la compétition restera un souvenir magique. De plus, de retrouver tous les frenchies à Miami c’était top, et on avait la chance d’être accompagnés d’une bonne petite «équipe » avec Anaïs, Elise et Damien (alias THE MANAGER) qui nous ont encouragé et soutenu à chaque wod.

G: Bah les bières et les big burgers !! :p Plus sérieusement je ne sais pas si on peut réellement parler de meilleur souvenir car ça a été une semaine inoubliable avec mes dudes !! Mais s’il fallait en choisir un ce serait sans doute la finale, avec un max en snatch à la fin ! C’était le dernier wod et je pense qu’on a fini sur une bonne note.

A: La finale au bord de l’eau dans la ligne à côté de Sam Dancer et de sa team, et le wod du samedi soir dans la nuit avec un stade plein à craquer.

Votre moment de doute?

W: Avant le Heavy Fran (à 61kg avec Chest To Bar et 36 cal AAB à la fin), je n’étais pas le plus confiant du monde lol.

G: Euuuhhh…. monkey bar, sand bag, true form, nage en eau vive… c’est normal que des doutes surviennent avant chaque wod, surtout dans l’inconnu.

A: Les sacs de 80kg à porter sur 150m en trail, j’en dirai pas plus … ^^

16110604_1805811049678041_1605593349455085568_n

Bilan de ces trois jours?

W: Du CrossFit, Des amis et du Fun (la nourriture bien grasse étant comprise dans le Fun), bref une expérience fantastique ! C’est pour vivre des moments comme ça qu’on s’entraîne aussi dur. Et surtout, cela motive à s’entraîner encore plus dur !

G: Sans prise de tête, nous avons savouré pleinement chaque instant, que ce soit pendant les events ou en tant que touristes-paparazzis. C’était tout simplement des vacances entre potes !!

A: Une des meilleures compet de ma vie à partager avec deux copains, inoubliable.

On vous revoit là bas l’année prochaine?

W: Bien sûr ! La French Pig c’est une histoire sur le long terme, et nous allons tout faire pour nous requalifier l’an prochain et faire encore mieux.

G: On va bien sur retenter l’aventure !!

A: Pour jouer le top 10 :’)

15876952_113502852491206_8672794703097233408_n15877416_245054325933403_7389412694996025344_n

Des gens/sponsors que vous souhaitez remercier?

W: Un grand merci à tous ceux qui nous ont soutenu et encouragé ! Merci également à mes sponsors Tactical Steel, RSBELLS et KDC nutrition, pour leur soutien au quotidien.

G: Un séjour est réussi avec les gens qui sont présents. On a eu la chance d’avoir des accompagnateurs au top qui nous ont encouragés tout du long !! Merci Damien pour ton super anglais J, les filles pour vos cris et les insta stories à rallonge qui ont permis de nous suivre à distance, à ma chérie qui n’a malheureusement pas pu venir mais qui nous a supporté en direct et a tout partagé pour les autres !! Et bien évidemment aux sponsors tels que Reebok pour la dotation spéciale été pour Miami, Pur Vitae pour les compléments alimentaires, ainsi que l’entreprise Azur Prestige Location pour le déplacement !

A: Merci à mes 2 copains Willy et Guillaume déjà ! A ma chérie de m’avoir accompagné, mes deux amis Anais et Damien d’étre venus, Crossfit Gavroche et les adhérents pour nous avoir aidé à financer le voyage, à Doubleyoufit pour l’article. Et enfin félicitation à tous les français qui ont participé à la compet !

16123284_209497276123662_1210381492648148992_n

La Team French Pigs part aujourd’hui s’entraîner ensemble dans les Pyrénees pour se préparer aux Opens. Nous leur souhaitons le meilleur pour ce challenge à venir et quelque chose nous dit qu’on va encore entendre parler d’eux! 

Pour les suivre et les soutenir sur les réseaux sociaux c’est par là: 

Willy Georges : @iamwillgeorges

Guillaume Magnouat: @guillaume.magnouat

Antoine Gasparini: @gspantoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s